Cartes topographiques gratuites, altitude, relief

Visualisation et partage de cartes topographiques gratuites.

Tichy

Cliquez sur la carte pour afficher l'altitude.

Tichy, Daïra Tichy, Béjaïa, 06023, Algérie (36.66895 5.15749)

À propos de cette carte

Nom : Carte topographique Tichy, altitude, relief.
Coordonnées : 36.62895 5.11749 36.70895 5.19749
Altitude minimum : 0 m
Altitude maximum : 1'238 m
Altitude moyenne : 159 m

Tichy

Le territoire de la tribu des Aït Amrous qui s'étend du Nord au Sud depuis la Méditerranée jusqu'à l'oued Djamaâ et de l'Ouest à l'Est depuis le territoire des Aït Vimoune jusqu'à celui des Aït Ouaret Ou-Ali a une superficie de 2268 ha 16 ares. Au point de vue topographique, cette superficie se divise en deux grandes parties au versant séparées par une côte où l'on remarque des points culminants d'Adhrar Yahia, d'Adhrar N'Zeqa et le col de Tizi San. Le premier de ces deux versants dit septentrional comprend environ la moitié du territoire de la tribu, le deuxième dit méridional renferme l'autre moitié sur les 2 268 hectares 16 ares qui composent la superficie de cette tribu, 724 hectares 34 ares 66 ca sont cultivés, le reste est couvert de chênes-lièges concédés en partie et de broussailles qu'il serait peu aisé de convertir en termes cultivables vu la configuration accidentée du sol. Les Aït Amrous ont été lors de l'organisation première du pays devisé en trois fractions sous le nom : Aït Driss, Aït Bour'Baâoun et Aït Moussa. La tribu des Aït Amrous depuis sa soumission à la France a été subdivisée en trois fractions sous le commandement d'un seul chef investi qui réside au village de Tizi-Ahmed. Il existait chez les Aït Amrous, 18 groupes de maisons, 398 âmes se divisent ainsi qu'il soit : 108 hommes, 116 femmes, 174 enfants. Les trois fractions des communsAït Amrous ont la même origine, parlent la langue kabyle et sont depuis un temps immémorial liées par des intérêts. Elles ont toujours vécu en bonne intelligence et sont en résumé très désireuses de conserver les limites que la nature a si nettement déterminées. Bien plus la tribu des Aït Amrous renferme une population homogène qui est ainsi préparée à former un douar unique lequel succédera à la tribu sous le même nom et sans aucune perturbation. Pour ces raisons, la commission tous d'une voix a proposé de constituer la tribu des Aït Amrous en un seul douar qui conservera son nom à ce jour. Une portion de son territoire a été concédée par décret impérial du 26 avril 1862 pour une durée de 90 ans à MM. de Chabannes, du Pere et communal pour l'exploitation du chêne-liège. Cette concession présente une superficie de 949 ha 34 ares 52 ca. Une autre concession de la contenance de 1 hectare 9 ares 21 ca a été donné au sieur Fabet pour l'exploitation du plâtre par décret impérial du 1er mai 1863. La forêt appartient de plein droit à l'État qui est libre d'en disposer à son gré après rachat des droits d'usage des indigènes. Quant à la concession Fabet la mauvaise qualité, la minime importance du terrain prélevé ne montre nullement l'allocation de compensation en faveur de la tribu.

Wikipedia (CC-BY-SA 3.0)